Lettres du Poilu H 

 

Ce week-end, les commémorations  des batailles d'Arras, de Vimy et de Bullecourt se dérouleront dans notre région. Samedi après-midi, vous pourrez voir cet hommage sur France 3, Arras, Vimy pour les Canadiens, Bullecourt et l'Anzag centenary pour les Australiens, les Hauts de France vont vibrer tout ce mois, en hommage à tous ces poilus !!!

 

100th anniversary of the battle of Arras and Vimy, and a tribute to the Poilus, (soldiers of WW1)

 

Commemorations of the battle of Arras, Vimy and Bullecourt will take place in our region this weekend. You will be able to watch the commemorations on France 3. The Hauts de France (Arras, Vimy for the Canadiens, Bullecourt and Anzag centenary for the Australians) will vibrate all month with commerations that will pay tribute to all of the soldiers.

Arras, Place des Héros, vous pouvez immortaliser votre hommage sur un pétale de coquelicot géant pour la paix

At Arras, Place des Héros, you can immortalise your tribute by writing a message on a giant poppy petal, for peace.

"Petit à petit, le coquelicot de la paix prend des couleurs et de l’envergure sur la place des Héros. En son cœur, entouré de disques rouges, un ensemble de pieds représentant un bataillon néo-zélandais ayant pris part à la Bataille d’Arras. Une présentation qui laisse un peu dubititatif d’ailleurs. Si c’est pour interpeller, c’est réussi !"

Little by little, the poppy for peace is taking on color and shape in the Place des Héros. The center of the poppy, surrounded by red discs, is an ensemble of feet representing a battalion of New Zealanders who took part in the Battle of Arras. It is a presentation that leaves one a little perplexed. If this was their goal, then they were successful.

Jusqu’au 9 avril, jour de la commémoration du centenaire de la Bataille d’Arras, quelque soixante-quinze bénévoles de l’association ACN (le son et lumière Histoires et rêves d’Artois qui s’appellera en 2018 Éclats d’histoires) vont également se relayer sur la place des Héros pour participer à la création de ce coquelicot géant. Ils inviteront les visiteurs, le public… à déposer un disque rouge sur lequel ils pourront écrire un message de paix et de fraternité.

Until April 9th, the day of the commeration of the 100th anniversary of the Battle of Arras, around 75 volunteers of the ACN club ( light and sound group of History and dreams of Artois which will be called Eclats d'histoire in 2018) will relay one another at the Place des heros in order to participate in the creation of the giant poppy, They will invite visitors and the public to write a message of peace and fraternity on a red disc and to place it on the poppy.

Le coquelicot prend forme, place des Héros. PHOTO PASCAL BONNIERE

Article La Voix du Nord du 04/04/2017 

Newspaper article from the Voix du Nord dated 04/04/2017

Je vous l'ai déjà présenté, mais par Henri Bocquet, notre Poilu Bouchinois, je rends hommage à ceux du monde entier, venus combattre chez nous pour  notre liberté ! Un devoir de mémoire essentiel !!!

I already introduced Henri Bocquet, our Poilu Bouchinois, and through him I pay tribute to all of the soldies from around the world who came here to fight for us and our liberty. It is our duty to honor their memory and their sacrifice.

J'avais créé ce quilt à l'occasion d'un concours à Arras, justement dont le thème était "NE PERDONS PAS LE NORD".

Voici son histoire, simple, défendre l'honneur de la patrie, aimer sa famille et disparaitre trop tôt !!! merci à lui, merci à tous !!! 

"J'ai publié cet article en 2014"

I created this quilt for a competition in Arras in which the theme was « We can't lose the North ».

 

Here is its history : defend the honor of thy country, love thy family, dying too young !!!

 

I thank him and I thank all of you.

 

I wrote this article in 2014.

A l'occasion du centenaire de la Grande Guerre, 1ère guerre mondiale de 1914 à 1918, j'ai tenu à rendre  hommage à tous les Poilus, Ceux du Commonwealth avec les coquelicots ou poppies, et Ceux de France avec le bleuet.

Au départ, j'étais partie avec l'idée de faire les soldats dans les tranchées. Je me suis rendue à Vimy, au mémorial canadien,

On the anniversary of the Great War, the First World War from 1914 – 1918, I wanted to honor all of the soldiers : French with the cornflower and those from the Commonwealth with the poppy.

From the beginning, I had an idea of depicting the soldiers in the trenches. So, I visited the Canadian memorial at Vimy.

20140413_170907

20140413_172747

20140413_172756

Chargements appareil photo1

 

20140413_172924

Puis à Notre Dame de Lorette,

Then, I went to Notre Dame de Lorette.

20140413_180942

Mais je ne voyais pas très bien comment faire pour construire mon projet. 

But, I could not visualize how I could bring my project to fruition.

J'ai  contacté Monsieur Bétrancourt à Bouchain, passionné d'histoire,  pour savoir s'il possédait des illustrations de poilus dans les tranchées. " Je n'ai pas  d'illustrations mais nous avons les lettres de l'Oncle de Clotilde, Henri Bocquet". Peu de temps avant, j'avais trouvé une illustration  d'un poilu, attablé entrain d'écrire.

I contacted Mr Bétrancourt from Bouchain, a history buff, and asked him if he had any pictures of the soldiers in the trenches in his possession. He responded negatively but he had letters written by Clotilde's uncle, Henri Bocquet. Prior to receiving Mr Bétrancourt's response, I had already found an illustration of a soldier sitting at a table writing.

Et voilà, l'idée a fait son chemin,  vous connaissez, maintenant,  la génèse de ce quilt !  

The light bulb went off and now you know the origins of the quilt.

Ce sont des extraits des courriers écrits par Henri Bocquet, quelques heures avant son dernier combat ! 

These are excerpts taken from the letters written by Henri Bocquet a few hours before his last fight .

2014-05-09 16

 

2014-05-09 16

 

Agé de 23 ans, il est basé à Rancourt dans la Somme à 45 km de Bouchain. L'offensive alliée sur la Somme avait pour objectif de rompre le front allemand en Picardie. Entre juillet et novembre 1916, les combats opposèrent des soldats d'une vingtaine de nations ; cette  bataille fit 1 200 000 morts, blessés et disparus.

He was 23 years old and he was stationed at Rancourt in the Somme, 45 km from Bouchain. The allied offensive 's goal was to break the German lines in Picardie. From July to November 1916, these battles opposed soldiers from 20 different countries and resulted in 1 200 000 dead, wounded, and missing in action.

Bouchain est en zone occupée et Henri ne peut recevoir aucun courrier de ses parents. La correspondance est assurée, tous les jours par la cousine Bosson qui est en zone libre. Elle leur donnera un paquet de 150 lettres à la fin de la guerre.

Bouchain was in the occupied zone and Henri could not receive letters from his parents. The correspondance was assured every day by his cousin,Bosson ,who was in the free zone. At the end of war, she gave his parents 150 letters.

Cette lettre a été rédigée le matin même de sa mort, le 27 septembre 1916, elle commençait ainsi  :

This letter was written the morning that he died, September 27, 1916 and it starts this way :

"le ... je ne sais pas combien... 1916," 

Bien Chers Cousin et Cousine,

Je profite de quelques instants qui me sont donnés pour laisser refroidir mon tube pour écrire ces quelques lignes. Ca barde dur et ferme ! J'en suis sourd oh ! mais comme un pot. Vous avez beau m'aimer, je parie bien que vous n'oseriez m'embrasser. Je suis affreux. De la poussière, de l'huile me maculent la figure, pas le temps de se débarbouiller ; il n'y a pas de flotte non plus. Le peu qui nous est amené est vite consommé : tout le monde a soif.... Malgré cela je ne m'en fais pas, je suis bien le poilu que représentent certaines caricatures.... Je termine vous adressant un affectueux bonsoir et vous embrassant de tout coeur".  Henri Bocquet

« the..I do not know what the date is ...1916 »

My dear cousins,

Since my mortar has to cool down, I am taking advantage of the few free moments that I have to write to you . The bombs are really flying today !!! I am deaf  as a post !! Oh !! I know you love me, but I bet you would not dare hug me now. I am filthy. Dust and oil cover my face. I do not even have the time to wash ; there isn't any water either. The little we have is used quickly ; everyone is thirsty… despite all of this, I do not worry about it. I am definitely a poilu that is depicted in the satirical cartoons. I will end my lettre by sending you my love and hugging you with all of my heart .. Henri Bocquet

Trois jours plus tôt :

Three days earlier :

Bien Chers Cousin et Cousine,

A la hâte, je vous griffonne ces quelques lignes. Les loisirs me manquent un peu ; demain et après demain, je serai encore plus absorbé, c'est pourquoi je tiens à vous écrire la présente aujourd'hui. Je suis à la veille d'un grand évènement ! Que va-t-il se passer ? Attendons quelques jours, l'avenir l'apprendra.

Surtout, ne vous faites pas de bile pour moi, j'ai confiance, ça marchera. On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs.

Je peux très bien en revenir comme aussi y rester. Je n'ai pas la chance de dire au revoir aux Parents, je compte sur vous pour être mon intermédiaire. Si je tombe après l'orage, vous leur communiquerez cette missive afin qu'ils puissent constater que jamais ils n'ont été oubliés.

A l'instant, je relis la dernière lettre reçue de Papa, je puise en ces quelques belles expressions : force et courage; Ce petit papier est sacré, sur la poitrine, il a sa place, c'est mon étendard.

Je vous quitte, suis très pressé, au revoir, au revoir, je vous embrasse tous bien affectueusement, votre tout dévoué

 H.Bocquet

My dear cousins,

I am writing these few sentences in haste. I miss having some free time ; tomorrow and the next day will be very busy indeed. This is why I am writing to you today. It is the eve of an important battle. What is going to happen ? Wait a few days, and the future will tell.

Above all, do not worry about me. I am confident. It will work. One can not make an omelette without breaking some eggs.

I can very well survive this or I can die. I have not had the opportunity to say goodbye to my parents. I am counting on you to do this for me. If I die during the battle, you will give them this letter so they will know that I did not forget them .

At the moment, I am rereading my father's letter and I draw inspiration from several beautiful words : vigour and bravery. This little piece of paper is sacred. It has a place of honor on my chest.. it is my standard.

I am leaving you now. I am in a hurry. Goodbye . Goodbye. I hug all of you affectionately.

Your devoted cousin

H. Bocquet

 

Voici les détails de cette réalisation :

Here are the details of the quilt :

J'ai  coloré un drap ancien en bleu horizon pour rappeler l'uniforme des poilus, tacheté de brun pour la terre des tranchées.  

I dyed an old sheet sky blue with brown spots ; the blue reminds us of the soldier's uniforms and brown stains reminds us of the dirt in the trenches.

2014-04-24 15

Le texte est  écrit à la machine à coudre,  en piqué libre, j'ai simplement matérialisé la ligne d'écriture. Je me sers de l'aiguille comme d'un crayon.

I did free motion quilting on my sewing machine to write the text. I imagined the line and used the sewing needle like a pencil.

20140426_175115

 

2014-05-09 16

 

Toujours en piqué libre, la silhouette du poilu, qui une fois colorié par mon garçon était beaucoup plus réaliste ! 

I also used free motion quilting to do the silhouette of the soldier. Once the soldier was colored by my son, he came to life !

 

2014-04-02 15

 

2014-04-04 16

 

Merci à Clotilde Bocquet (nièce de Henri Bocquet)  et son mari Maurice Bétrancourt  pour m'avoir fait confiance en me donnant  ces écrits .

I would like to thank Clotilde Bocquet (Henri bocquet's niece) and her husband Maurice Bétrancourt for having entrusted me with these letters.

Merci à Djé,  pour son aide précieuse et qui a si bien traduit, en couleur,  la solitude et la résignation de ce poilu.

I would also like to thank Djé for his assistance in translating the solitude and resignation of the soldier into colour.

                                                                  2014-05-09 16

 et surtout merci aux soldats du monde entier venus combattre chez nous !

Aboveall, I would like to thank the soldiers from around the world who came to fight on our soil.

Merci beaucoup Valérie Di, d'avoir traduit cet article, 

Thank you very much Valérie Di, for the translation.